tout sur l'apprentissage

Tout savoir sur l’apprentissage !

Si je vous dis formation, vous pensez théorie sur les bancs de l’école et ça n’est clairement pas votre truc ? C’est parce que vous ne connaissez pas le contrat d’apprentissage ! Tour d’horizon de cette solution et de ses nombreux avantages !

L’apprentissage, c’est un diplôme et un métier !

Un diplôme et un métier

Être apprenti, c’est avoir un pied à l’école et l’autre en entreprise. C’est ce que l’on appelle une formation en alternance :

  • certaines semaines, vous êtes dans votre Centre de Formation d’Apprentis (CFA), vous suivez des cours avec vos camarades afin de préparer un diplôme ou un titre professionnel,
  • le reste du temps, vous êtes salarié et vous accomplissez des missions avec vos collègues.  

Comme vous alternez (il y avait un indice dans le nom « alternance ») entre le « monde scolaire » et le « monde de l’entreprise », vous cumulez certains de leurs avantages.

Première bonne nouvelle, vous êtes payé même quand vous êtes au CFA !

Eh bien oui, comme vous êtes salarié vous avez les mêmes droits : congés payés, RTT, tickets restaurant, éventuels avantages offerts par votre Comité d’Entreprise, mutuelle… Bien entendu, vous avez également les mêmes devoirs ! La rémunération est un pourcentage du SMIC qui dépend notamment de votre âge. C’est un peu complexe, mais vous pouvez faire une estimation de votre salaire sur le site du Ministère du Travail. Notez simplement que les apprentis ne paient pas de cotisation sociale, mais que les années d’apprentissage ouvrent des droits à la retraite et que le salaire est net d’impôt.

Autre avantage, et non des moindres, une formation en apprentissage est gratuite pour l’apprenti, quel que soit l’établissement dans lequel elle est préparée. En effet, les frais de formation sont pris en charge par l’entreprise qui vous accueille. Quand on connaît le coût de la vie étudiante, ça peut représenter une sacrée économie…

Mais l’important dans l’apprentissage, ce n’est pas ça ! Non, ce qui est vraiment important, primordial même, c’est que cela permet de se préparer à un diplôme et à l’exercice d’un métier en même temps. A une époque comme la nôtre dans laquelle les relations sont devenues indispensables, l’apprentissage offre la chance, que dis-je le privilège, de se tisser un véritable réseau professionnel avant même d’être diplômé. C’est donc le parfait tremplin pour entrer dans la vie active ! D’ailleurs, une étude récente du Ministère de l’Éducation Nationale montre que près 70 % des apprentis ont un emploi quelques mois seulement après l’obtention de leur diplôme. De là à dire que c’est une voie royale, il n’y a qu’un pas…

L’apprentissage, c’est pour (pratiquement) tout le monde !

Je sais ce que vous vous dites : « l’apprentissage ça ne me concerne pas, je veux faire des études longues », ou « l’apprentissage ? Mais c’est pour les métiers de l’artisanat ! » Loin de moi l’idée de vouloir vous contrarier, mais vous avez tort de penser cela !

Non ce n’est pas réservé aux filières courtes. La plupart des diplômes, du CAP au bac+5, peuvent s’effectuer en apprentissage ! Il faut simplement que la formation soit « professionnelle », mais à part ça… Que vous soyez au lycée, à l’IUT, en école de commerce, en école d’ingénieurs ou même à la fac, vous pouvez suivre une formation en apprentissage. Bien entendu, les diplômes préparés sont rigoureusement les mêmes que ceux obtenus par la voie scolaire traditionnelle ! Avec près de 600 diplômes et titres professionnels, il y en a pour tous les goûts, vous ne croyez pas ?

Ce n’est pas non plus réservé aux jeunes qui veulent s’orienter vers les métiers de l’artisanat. Je sais bien que, lorsque l’on parle d’apprentissage, l’image qui vient tout de suite, c’est celle du jeune boulanger, du jeune pâtissier ou du jeune commis de cuisine qui écoute religieusement son patron. Si celle-ci n’est pas fausse, elle est au moins très incomplète. En effet, l’apprentissage est une porte d’accès direct à plus de 400 métiers dans tous les secteurs d’activités, de l’alimentation à la finance, en passant par le BTP, la logistique, la comptabilité, et bien d’autres. De plus, n’importe quelle entreprise, quelle que soit sa taille, peut accueillir un apprenti. J’insiste sur ce point, car trop souvent, j’entends dire que seules les plus grandes entreprises ou les administrations peuvent le faire, ce qui, je vous le dis sans ménagement est parfaitement faux ! D’ailleurs, afin de favoriser le développement de l’apprentissage dans les Petites et Moyennes Entreprises (les fameuses PME), l’Etat verse une aide à l’embauche d’un apprenti. C’est toujours bien de le savoir…  Là, vous allez me demander « pourquoi tu dis pour pratiquement tout le monde alors ? » Vous êtes très observateur, félicitations ! Je dis « pratiquement », car l’accès au contrat d’apprentissage est réservé aux jeunes qui ont entre 15 et 30 ans. Je signale au passage, même si c’est évident, que de 15 à 18 ans, le contrat d’apprentissage doit être également signé par un parent ou un tuteur. Mis à part ce critère d’âge, pour devenir apprenti, il faut également satisfaire à une visite médicale prouvant votre aptitude à l’exercice du travail qui va vous être confié, mais c’est le cas pour tous les salariés.

L’apprentissage c’est simple !

facile

Maintenant vous allez me demander « mais comment fait-on pour devenir apprenti ? » Je tiens à vous rassurer tout de suite : c’est très simple, il n’y a que deux étapes.

  1. Trouver un Centre de Formation d’Apprentis

Vous avez trouvé le métier de vos rêves et vous vous êtes renseigné sur les formations qu’il faut suivre pour l’exercer ? Vous avez fait le plus gros du travail, il ne vous reste plus qu’à trouver un CFA. Comme ils ne délivrent pas tous les mêmes diplômes, il faut trouver celui qui dispense la formation qui vous intéresse. Pour cela, rien de plus facile :

  • Effectuez une recherche sur Internet, notamment sur les sites de médias spécialisés en orientation comme l’Onisep ou l’Etudiant
  • Ou rendez-vous au pôle apprentissage de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) qui dispose de la liste complète des CFA ainsi que celle des formations dispensées sur votre territoire, et qui est donc à même de vous orienter au mieux.

Une fois que vous avez trouvé votre futur CFA, n’hésitez pas à vous pré-inscrire. Ce n’est pas forcément obligatoire, mais cela montre que votre projet est mûrement réfléchi et cela permet d’éviter de mauvaises surprises lors de la rentrée !

     2. Trouver une entreprise d’accueil

Je sais, vous allez me dire que ce n’est pas du tout simple de trouver un employeur, il ne suffit pas forcément de traverser la rue… Je vous l’accorde, ce n’est pas évident : il faut faire des recherches afin de trouver le bon contact, rédiger un CV et une lettre de motivation. Croyez-moi, il n’y a rien d’insurmontable, si l’on s’en donne les moyens et que l’on est motivé. N’oubliez pas qu’il existe des services pour vous aider  

  • Pour trouver une entreprise, il y a bien entendu les services de Pôle Emploi ou des Missions Locales, mais aussi ceux proposés par les organismes consulaires (Chambres de Commerce et d’Industrie et Chambres de Métiers et de l’Artisanat). Par exemple, si vous avez la chance de résider en Bourgogne Franche-Comté, vous pouvez vous inscrire sur la plateforme « Fier d’être apprentis » mise en place par la Région.
    Ceci étant, le plus simple pour trouver votre employeur, c’est de faire jouer votre réseau ! Comment ça vous n’en avez pas ? Il suffit de parler de votre projet professionnel autour de vous, à vos parents, vos professeurs, vos amis et de ne pas oublier les réseaux sociaux qui seront très utiles pour votre recherche !
  • De la même manière, pour ce qui est de la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation, les sources d’informations sont nombreuses. Souvenez-vous toutefois que votre lettre doit être personnalisée ! Vous ne pouvez pas envoyer la même lettre à des entreprises différentes car cela va forcément se voir à un moment ou à un autre… Encore une fois, de nombreuses institutions sont là pour vous aider. C’est notamment le cas du pôle apprentissage de la CCI Côte-d’Or qui vous accompagne dans la rédaction de votre CV, d’une lettre de motivation, voire même dans la préparation d’un entretien d’embauche. C’est un service gratuit qui va faire la différence dans vos recherches ! Alors pourquoi hésiter ?

Une fois que vous avez trouvé votre CFA et votre employeur, il ne vous reste plus qu’à signer votre contrat d’apprentissage et vous voilà apprenti félicitations !


Bref, le contrat d’apprentissage est sans doute la meilleure porte d’entrée sur le marché du travail. Quand on connaît les chiffres du chômage des jeunes, c’est un avantage à ne pas négliger, vous ne croyez pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *