Accueil » Prolongation des primes à l’apprentissage jusqu’à la fin de l’année 2021 !

Prolongation des primes à l’apprentissage jusqu’à la fin de l’année 2021 !

Via L’Étudiant

À l’issue de la 3ème conférence du dialogue social, le Premier ministre a annoncé le maintien des primes à l’embauche d’apprentis jusqu’à fin 2021 « dans les mêmes conditions ». En revanche, la prime de 4.000 euros pour l’embauche de jeunes en CDI ou en CDD de plus de trois mois s’éteindra à la fin du mois de mai.

C’est Noël en mars ! Pour le premier anniversaire du confinement, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la prolongation des deux grandes aides à l’embauche des jeunes qui devaient s’éteindre à la fin du mois de mars : la prime à l’embauche d’apprentis et la prime à l’embauche de jeunes en CDI ou en CDD de plus de trois mois. Elisabeth Borne, ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion avait récemment confié à L’Etudiant sa volonté de continuer à soutenir l’apprentissage à la rentrée 2021.

Primes à l’embauche d’apprentis prolongées jusqu’à fin décembre 2021

« Pour continuer à favoriser l’embauche des jeunes et fort du succès du plan « 1 jeune, 1 solution » et des 500.000 contrats d’apprentissage signés durant la seule année 2020, j’ai décidé de prolonger le soutien exceptionnel de l’État à l’apprentissage jusqu’à la fin de l’année 2021″, a annoncé le Premier ministre lundi 15 mars. Le chef du gouvernement souhaite donner de la visibilité à tous les acteurs de l’apprentissage : les jeunes, leurs familles, les établissements de formation et les entreprises.

Le maintien de ces primes (5.000 euros pour l’embauche d’un apprenti mineur, 8.000 euros pour un apprenti majeur) s’effectuera à l’identique : « Il concerne toutes les entreprises quelle que soit leur taille et quel que soit le niveau des jeunes embauchés », a précisé Jean Castex qui a rappelé le montant du « cadeau » : un effort budgétaire de 2,4 milliards d’euros pour les finances publiques.

L’aide à l’embauche de 4.000 euros s’arrêtera fin mai

Le Premier ministre entend, en revanche, recentrer l’autre mesure phare du plan « 1 jeune, 1 solution » : la prime de 4.000 euros pour l’embauche d’un jeune de 18 à 25 ans en CDI ou en CDD de plus de trois mois. « J’ai décidé de prolonger cette aide jusqu’au 31 mai et de la recentrer à partir du mois d’avril sur les salaires inférieurs à 1,6 SMIC. »

Pour le gouvernement, il s’agit de préparer la sortie progressive des aides à l’embauche mises en place à titre exceptionnel pour soutenir l’emploi durant la crise sanitaire. L’embauche des jeunes sous perfusion depuis juillet 2020 n’a pas vocation à perdurer. Dès que l’économie aura recouvré la santé, fini les cadeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *