Réussir son CV

Comment faire un bon CV ?

Que vous soyez à la recherche d’un stage, d’un apprentissage ou même de votre premier job, arrivera forcément le moment fatidique de faire votre CV… Vous ne savez pas comment faire et cela vous stresse un peu ? Pas de panique, voici quelques conseils pour réussir votre CV.

Mettez-y votre personnalité !

Si vous cherchez sur Internet, vous trouverez des dizaines de sites proposant des modèles de CV plus ou moins bien réalisés. Si vous faites cette recherche pour trouver l’inspiration, je vous félicite, c’est une très bonne initiative (moins bonne que de lire cet article, mais quand même…) ! Par contre, si vous comptiez y trouver une solution de facilité, vous vous trompez lourdement… Mettez-vous deux secondes à la place d’un recruteur qui reçoit des dizaines, voire de centaines, de CV. Vous ne pensez pas qu’il va s’apercevoir que vous n’avez pas fait l’effort de personnaliser votre CV. Quand je parle de personnalisation, cela ne veut pas dire de simplement changer le nom et les informations personnelles… Votre CV doit être le reflet de votre personnalité, pas de celle d’un autre ! N’oubliez pas que ce que recherche le recruteur, c’est avant tout une personne.

Méfiez-vous de l’originalité à tout prix…

Vous allez me dire : « mais tu viens de nous dire que notre CV doit être personnalisé, il faudrait savoir… » En effet, une pointe d’originalité peut être une bonne chose si cela correspond à votre personnalité, mais elle doit être utilisée par petites touches. L’originalité d’un CV ne peut pas et ne doit pas être un objectif en soi. D’ailleurs, pour la plupart des postes, un CV trop original sera mal vu. Par exemple, si vous postulez dans une banque ou dans un cabinet comptable, mieux vaut rester classique. À l’inverse, pour un poste en communication ou en marketing, un peu de fantaisie sera la bienvenue. Mais là encore, méfiez-vous : il ne faut pas trop en faire et surtout il faut que ça corresponde à votre personnalité !

Racontez votre parcours !

Vous ne le savez peut-être pas, mais « Curriculum Vitae », le CV, veut dire « parcours de vie » en latin. Je vous dis ça, non pas pour étaler ma culture, mais pour vous rappeler que le principal est de présenter votre parcours. Le recruteur ne veut pas voir une succession de diplômes et d’expériences, il veut comprendre ce qui vous a amené à postuler et ce que votre parcours et les compétences que vous avez développées peuvent apporter à l’entreprise. Votre CV doit permettre au recruteur de répondre simplement à trois questions essentielles pour lui :

  • Quel est votre parcours académique ? C’est le savoir.
  • Quelles compétences avez-vous déjà mises en œuvre ? C’est le savoir-faire.
  • Quelle est votre personnalité ? C’est le savoir-être.

Soyez organisé !

Vous ne saviez peut-être pas, mais selon des études récentes, un employeur consacre un peu moins de six secondes par CV… A titre de comparaison, sachez qu’Usain Bolt met 9.58 secondes pour faire 100 mètres ! Pour lui faciliter la lecture, organisez votre CV en trois grandes parties :

  • Une rubrique « formations » qui doit débuter avec votre dernier diplôme ou avec le nom de la formation que vous êtes en train de suivre. Si vous avez passé des diplômes ou des tests de langues étrangères, notez-les dans cette rubrique avec votre niveau et éventuellement le score obtenu. À l’inverse, même s’il peut être intéressant de savoir que vous avez le BAFA ou le permis de conduire par exemple, ces informations ne relèvent pas de la formation académique et doivent donc être dans d’autres endroits du CV.
  • Une rubrique « expériences » qui là encore doit débuter par la plus récente. Vous pouvez présenter vos expériences en entreprise (stages, jobs d’été…), mais également vos expériences associatives. Attention toutefois, ces dernières doivent être pertinentes, c’est-à-dire que vous avez démontré des qualités et des compétences applicables au monde du travail. Dans tous les cas, vous devez noter le titre du poste, les dates et le nom de l’entreprise. Cependant, ne détaillez pas tout ce que vous avez fait, contentez-vous de faire un résumé des compétences que vous avez mobilisées. Bien entendu, cela doit correspondre au poste que vous visez. Ainsi, si vous avez passé un été à travailler dans la boucherie de votre quartier et que vous postulez à un poste dans une banque, ne parlez pas du fait que vous savez découper de la viande, insistez plutôt sur le contact avec les clients !
  • Une rubrique « autres activités ». Attention à ne pas en faire une rubrique « fourre-tout » ! Parler de vos activités extrascolaires peut être important, mais inutile de donner trop de détails, sauf bien entendu si cela est pertinent pour le recruteur. Cette rubrique sert à montrer votre personnalité et à donner au recruteur des sujets de conversation lors de l’entretien.

Si, malgré ces quelques conseils, vous n’êtes toujours pas certains de la qualité de votre CV et que vous avez besoin d’aide, des structures existent. C’est par exemple le cas du Point A de la CCI Côte-d’Or auprès duquel vous obtiendrez des conseils pour votre CV et votre lettre de motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *