Accueil » Le CFA des préparateurs en pharmacie : des formations au service des pharmacies

Le CFA des préparateurs en pharmacie : des formations au service des pharmacies

Présentation du CFA de la pharmacie

Apprentips vous propose de partir à la découverte des CFA de Côte-d’Or. Aujourd’hui, je vais vous parler du CFA des préparateurs en pharmacie qui se situe à Talant, près de Dijon. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer, il y a quelques jours, Christel THOREAU, la Directrice Générale du CFA et de lui poser quelques questions.

Christel THOREAU, Directrice Générale du CFA des préparateurs en pharmacie

Bonjour, pouvez-vous vous présenter et présenter votre CFA ?

« Notre CFA , le CFA des préparateurs en pharmacie de Talant est un CFA de la Branche des pharmacies d’officine qui a pour vocation principale de former des Préparateurs en Pharmacie et de proposer un panel de formations en lien avec les besoins de formation tout au long de la vie de ces derniers.

L’équipe est composée de 4 personnes et de 20 formateurs tous issus de la Branche Pharmaceutique (officinale ou hospitalière) et très majoritairement en activité (Pharmaciens, Préparateurs en Pharmacie).

Nous accueillons environ 130 jeunes en apprentissage.

C’est une structure à taille humaine, où chaque apprenti fait l’objet d’un suivi individuel et individualisé. »

Entrée du CFA

Quelles sont les différentes formations que propose votre CFA ?

« Le CFA des préparateurs en pharmacie ne propose qu’un seul BP, celui de « préparateur en pharmacie ». Suivant le profil du jeune, le BP peut se faire en 2 ou 3 ans, en alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation) avec pour prérequis le fait d’être titulaire d’un BAC ou titre de niveau IV.

une salle de cours du CFA de la Pharmacie

Nous proposons également le « CQP Dermo- cosmétique » qui est un cycle en 1 an pour les titulaires du BP (formation en alternance sur 1 an à raison d’un jour par semaine)

Enfin, pour les salariés, nous mettons en place des modules de perfectionnement de 2 à 3 jours. »

Je suis un jeune qui veut entrer dans votre CFA, comment dois-je m’y prendre ?

« La première chose est, si possible d’assister aux Journées Portes Ouvertes où seront présentés en détail : la formation, la démarche pour trouver un employeur, le contrat d’apprentissage et ses modalités (voir dates sur notre site). Il faut ensuite se préinscrire sur notre site www.pharmacie-cfa-dijon.com

Chaque jeune est ensuite amener à passer des tests et un entretien de motivation. Il ne s’agit pas de faire une sélection,  mais bien de le positionner sur une durée de parcours adaptée (cursus en 2 ans ou cursus en 3 ans …. Voire réduction de parcours à 1 an en fonction des prérequis).

La motivation est le plus important

Le but est d’accompagner chaque jeune au diplôme. S’il le faut, nous proposons une année préparatoire de mise à niveau, qui s’adresse à des postulants n’ayant aucun prérequis en biologie, chimie, avec un niveau très moyen dans le reste des matières, ou des postulants globalement en difficulté.

Bien entendu, le futur apprenti doit avoir réfléchi à sa motivation, aux actes qui la démontrent, et savoir l’exprimer. L’entretien est mené par des jurys composés d’un membre de l’équipe pédagogique et un représentant des employeurs (pharmacien titulaire).

Enfin, la dernière étape est la recherche d’une entreprise d’accueil. Nous aidons les jeunes dans leurs recherches en leur fournissant un fichier d’entreprises. Ceci étant, ils doivent également faire des démarches personnelles. »

Une véritable officine pour que les jeunes s’entraînent
Une véritable officine pour que les jeunes s’entraînent

Si vous deviez dire quelque chose à un jeune qui hésite à faire le choix de l’apprentissage, ce serai quoi ?

« Le CFA a pour vocation de les accompagner vers la réussite en concertation avec l’employeur.

L’apprentissage est un parcours qui demande une forte implication, du travail personnel ; il n’a pas vocation à être sélectif, mais à contrôler l’acquisition régulière des compétences nécessaires à l’exercice d’un métier.

L’apprentissage permet de donner immédiatement du sens à un apport théorique, il est axé sur la performance métier. C’est une école de l’exigence.

Dans notre CFA, le BP Préparateur en pharmacie  bénéficie d’une excellente employabilité (100% des sortants de juillet 2018 sont en activité en décembre 2018). »

Que dites-vous aux entreprises qui sont réticentes à prendre un apprenti ?

« Qu’elles ont une occasion formidable de transmettre un savoir, façonner la formation de leur personnel au plus près de leurs besoins.

Elles ont le temps de découvrir leur salarié sur une période de 2 à 3 ans, de participer à son épanouissement avant une embauche définitive.

De plus, elles bénéficient du conseil du CFA dans chacune de leurs démarches.

Les nouvelles aides de l’état permettent un véritable accompagnement économique de l’apprentissage. »

Un mot pour décrire l’apprentissage ?

« C’est une insertion dans l’entreprise, des responsabilités, tout en se formant au mieux aux pratiques métiers : acquisition d’un savoir théorique et pratique en CFA, application pratique encadrée en Officine ou Hôpital, formation aux particularités de l’entreprise. »

Voilà, grâce à madame Thoreau (et à Apprentips ?), vous en savez plus sur le CFA des préparateurs en pharmacie. Si travailler dans une officine vous tente, n’attendez pas plus longtemps pour aller les rencontrer, ou pour vous rendre sur leur site Internet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.