Accueil » Le CFA des Compagnons du Devoir : un CFA d’excellence

Le CFA des Compagnons du Devoir : un CFA d’excellence

CFA centre apprentis

Apprentips vous propose de partir à la découverte des CFA de Côte-d’Or. Aujourd’hui, je vais vous parler du CFA des Compagnons du devoir qui se situe à Dijon. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer, il y a quelques jours, Adrien Jeanneau, prévôt au CFA et de lui poser quelques questions.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter et présenter votre CFA Compagnons du Devoir?

« Je suis compagnon plombier et j’ai choisi de me former en alternance à travers le voyage du tour de France chez les Compagnons du devoir. D’autres ont préféré rester en région et les compagnons proposent aussi ce genre de formation. Après mon tour de France, j’ai décidé de prendre une mission de prévôt sur le CFA de Dijon. C’est une chance pour moi d’avoir la confiance et le soutien de l’association pour pouvoir me permettre d’accompagner nos jeunes, comme d’autres l’on fait pour moi.

Un prévôt a ce rôle d’accompagnement dans la recherche d’une entreprise avec des journées de formation de nos futurs apprentis pour leur permettre d’avoir des outils et démarcher dans un premier temps par eux-mêmes des entreprises. Quelle valorisation pour un jeune, parfois en échec scolaire d’avoir trouvé lui-même une entreprise. Puis nous utilisons notre réseau d’entreprises pour permettre à chaque candidature retenue d’avoir une entreprise. L’autre rôle d’un prévôt est porté sur l’accompagnement durant la formation afin d’amener l’apprenti d’aujourd’hui à devenir un futur chef d’entreprise demain ».

Quelques réalisations d’apprentis

Quelles sont les différentes formations que propose votre CFA Compagnons du Devoir?

« Nous proposons des formations dans 31 métiers du CAP à la licence en alternance.

Avec de multiples qualifications diplômantes ou titres pro.

Nos formations forment aux métiers des filières :

  • De l’aménagement et finition
  • Du bâtiment
  • Des matériaux souples
  • De la métallurgie et industrie
  • Des métiers du vivant
  • Des métiers du goût »

Je suis un jeune qui veut entrer dans votre CFA, comment dois-je m’y prendre ?

« Il faut se rendre sur le site Internet et s’inscrire pour avoir une invitation à une demi-journée d’échanges sur l’un de nos trois sites de Bourgogne-Franche-Comté, les parents sont aussi conviés à cette rencontre. Ce moment a pour but d’expliquer les spécificités de la formation par l’alternance. Suite à cet échange, le jeune a la possibilité de déposer sa candidature en réalisant un test sur place et en rencontrant un des prévôts de la région ».

Si vous deviez dire quelque chose à un jeune qui hésite à faire le choix de l’apprentissage, ce serait quoi ?

« Si un métier te plait et que tu as la possibilité de te former en alternance, fonce !

L’acquisition d’une indépendance financière en intégrant le monde du travail les rend matures rapidement. L’expérience de l’entreprise et la validation des diplômes en parallèle rendent leur candidature très intéressante pour un employeur. Un employeur qui a le choix entre deux candidatures, son choix portera sur la candidature d’un jeune issu de l’alternance, car en dehors d’un diplôme il a été formé à un métier et non à un référentiel d’examen ».

Que dites-vous aux entreprises qui sont réticentes à prendre un apprenti ?

« Faite nous confiance, j’entends trop souvent autour de moi dire que les jeunes d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’autrefois…. 

J’aime sortir la citation de Socrate (-400 ans av. J.-C.):

 » Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe, méprisent l’autorité et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société, se hâtent à table d’engloutir des desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. »

Socrate (-400 ans av. J.-C.)

La jeunesse n’a pas changé, on vous a fait confiance plus jeune, faite nous confiance aujourd’hui.

Après l’exonération de charges patronales, les aides apportées au contrat d’apprentissage sont un coup de pouce pour aider les entreprises.  Vous verrez vous ne le regretterez pas.

Nous sensibilisons nos jeunes aux règles primordiales de la vie en entreprise (horaires, le respect et l’implication dans l’apprentissage d’un métier..), le suivi de nos équipes ainsi que le soutien des parents d’apprentis sont autant de facteurs qui permettent la réussite des jeunes et la satisfaction des entreprises ».

Un mot pour décrire l’apprentissage ?

« Élévation : élévation de soi, de l’esprit, de compétences, de responsabilités, d’autonomie. Se fixer des objectifs hauts, apprendre à prendre de la hauteur ».

Voilà, grâce à monsieur Jeanneau (et à Apprentips ?), vous en savez plus sur le CFA des Compagnons du Devoir. N’attendez pas plus longtemps pour aller les rencontrer, ou pour vous rendre sur leur site Internet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *